La Chlamydiose féline

La Chlamydiose féline

La chlamydiose féline est une maladie infectieuse touchant les chats. Elle est due à Chlamydophila felis, une bactérie qui peut entraîner des troubles oculaires et/ou des troubles respiratoires. La chlamydiose féline est une anthropozoonose. On observe généralement une conjonctivite (inflammation de la conjonctive, la muqueuse de l'œil), avec écoulement de larmes et paupières rouges (voire gonflées) avec des clignements. On peut aussi avoir des troubles de l'appareil respiratoire supérieur : le nez, les sinus, le pharynx, le larynx, la trachée et les bronches. Les atteintes respiratoires se manifestent alors par : 1. une toux sèche, forte et quinteuse. 2. des éternuements.

Mode de transmission

La chlamydiose féline se transmet le plus souvent par un contact entre un chat malade et un chat sain, par exemple quand ils vivent en collectivité ou lorsqu'ils sortent se promener.

Maladies associées

La chlamydiose féline est souvent associée à d'autres microbes (virus et bactéries). La chlamydiose féline est responsable d'environ 30 % des cas de syndrome du coryza.

Prévention

Il existe un vaccin contre Chlamydophila felis. Cette vaccination est souvent effectuée en association avec celles du typhus, de la leucose et des virus impliqués dans le coryza (herpèsvirus et calicivirus).

Traitement

Le traitement se fait à base d'antibiotiques (doxycycline), de collyres (antibiotique de type doxycycline) et d'anti-inflammatoires peut s'avérer efficace. Certains chats récupèrent rapidement, surtout si le traitement est effectué très tôt.

Conclusion

Un chat atteint de chlamydiose féline (respiratoire) mal traitée peut souffrir de complications pouvant être graves. La vaccination est fortement conseillée. Consultez rapidement votre vétérinaire en cas de conjonctivite. La chlamydiose féline peut atteindre l'Homme (chlamydiose respiratoire), mais les risques de transmission sont faibles : chat malade et homme avec un système immunitaire affaibli. D'autres part les signes cliniques sont généralement mineurs. L'animal qui risque le plus de transmettre une chlamydiose à l'Homme est le perroquet et les oiseaux apparentés. La bactérie impliquée dans cette zoonose est cependant différente puisqu'il s'agit de Chlamydophila Psittaci.

 source: http://fr.wikipedia.org

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 18/10/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×