Cryptorchidie chez le chat

La cryptorchidie chez le chat

Cette affection se rencontre parfois chez les chats et dans la plupart des cas, on a affaire a un "Monorchidisme", c'est à dire qu'un seul testicule n'est pas descendu. Cependant la cryptorchidie bilatérale se rencontre.
Les testicules ectopiés (anormalement placés) sont logés dans la cavité abdominale, mais on peut aussi les trouver dans le canal inguinal ou au niveau de l'anneau inguinal.

Les monorchides ont souvent le même comportement que les mâles entiers : ils sont promeneurs, peuvent procréer et ont une odeur forte d'urine.
Lorsque la cryptorchidie est totale, ces caractéristiques ne sont pas présentes et les animaux affectés ressemblent à des chats castrés.

Comment s'en aperçoit-on ?

Avant la puberté, le testicule ectopié est macroscopiquement de taille et d'apparence normale.
Après la puberté (débutant normalement à l'âge de 20 semaines), le testicule devient plus flasque. Des modifications anatomiques affectent l'albuginée (enveloppe du testicule). Il y a absence de spermatogénèse et les tubes séminifères sont très frustes. Chez les vieux animaux , on peut observer une fibrose du tissu interstitiel avec une quasi disparition des structures glandulaires.

Quelles en sont les causes ?

On pense que la dégénérescence épithéliale est due à la température trop élevée qui règne dans la cavité abdominale et dans le canal inguinal.

Les facteurs en cause dans la cryptorchidie peuvent être multiples: souvent défauts anatomiques associés à une carence endocrinienne (gonadotrophine chorionique,…). Le facteur héréditairen est à rapprocher d'un caractère récessif simple.

Le testicule retenu dans le canal inguinal, en plus de l'atrophie, est sujet aux traumatismes et à l'orchite. A la différence du chien pour lequel il y a une forte probabilité de néoplasmes du testicule qui se trouve en position anormale, cette éventualité est rarissime chez le chat.

La castration des chats cryptorchides et monorchides est indiquée et il n'est pas recommandée de les laisser se reproduire.

Comment la traiter ?

Si un traitement médical hormonal est théoriquement possible pour favoriser la migration, il est peu pratiqué. Il en est de même pour l’orchidopexie (« fixation » d’un testicule ectopique dans le scrotum). En effet, dans ces deux cas, le chat peut être fertile et participer à la transmission de l’anomalie; de plus, le risque de tumorisation persiste.

La meilleure solution est la cryptorchiectomie (ablation du testicule). Opération relativement facile pour un testicule en position inguinale, elle s’avère parfois plus délicate en cas de position intra-abdominale mais participe à l’éradication de la tare et représente la seule solution préventive de la dégénérescence cancéreuse.

Définitions :

Cryptorchidie: Migration incomplète du testicule; celui-ci se trouve en dehors du scrotum en un point situé sur le trajet de descente normale.
Inguinal: Qui se rapporte à l'aine.
Spermatogénèse: Production de spermatozoïdes.
Fibrose: Transformation en faisceaux, composés à majorité de tissu conjonctif, à la suite d'un phénomène pathologique ou d'un acte thérapeutique.
Gonadotrophine: Terme générique désignant un groupe d'hormones dotées d'une activité stimulante sur les glandes génitales : (ovaires ou testicules). On distingue deux grands groupes : les gonadotrophines hypophysaires et les gonadotrophines chorioniques.
Orchite: Nom générique donné à toutes les inflammations aiguës ou chroniques du testicule.


Source des définitions: Le grand dictionnaire terminologique - ©OQLF / Convera Canada inc

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 18/10/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site